Magazine Arte

Walter Benjamin, Archives: MAHJ, Musée d’art et d’histoire du Judaïsme di Parigi, dal 12 ottobre 2011 al 5 febbraio 2012

Creato il 28 settembre 2011 da Milanoartexpo @MilanoArteExpo
Walter Benjamin, Archives: MAHJ, Musée d’art et d’histoire du Judaïsme di Parigi, dal 12 ottobre 2011 al 5 febbraio 2012

clic x ingrandire

Il 14 giugno del 1940 Parigi viene occupata dai tedeschi. Walter Benjamin si muove verso la Spagna per raggiungere un porto e imbarcarsi verso gli Stati Uniti, dove erano rifugiati i suoi amici dell’Istituto per la ricerca sociale, tra i quali Theodor W. Adorno. Ma il 26 settembre 1940, sfuggendo alla imminente cattura da parte della polizia di frontiera spagnola e alla espulsione dalla Spagna verso il suolo francese – ormai nelle mani dei nazisti – si suicida con la morfina. Benjamin ha  con sé una valigia nera nella quale, probabilmente, sono contenuti molti manoscritti e pagine incompiute. Alcuni amici di Walter Benjamin si preoccupano della sepoltura  nel cimitero di Port-Bou. Ma riescono a pagare l’affitto del loculo per cinque anni, non di più. Non si sa dove, in seguito, possa essere finito il suo corpo. La sua valigia non fu mai recuperata.

Da mercoledì 12 ottobre 2011 al 5 febbraio 2012, al MAHJ, Musée d’art et d’histoire du Judaïsme di Parigi (sito: http://www.mahj.org/fr/index.php), apre una mostra dedicata agli Archivi Walter Benjamin, con una collaborazione tra lo stesso Museo e l’Akademie der Künste di Berlino e la Hamburger Stiftung zur Förderung von Wissenschaft und Kultur.

-

Walter Benjamin, Archives: MAHJ, Musée d’art et d’histoire du Judaïsme di Parigi, dal 12 ottobre 2011 al 5 febbraio 2012

Dessin de la berceuse, 22 mai 1934, 1 page, © Berlin, Akademie der Künste, Archives Walter Benjamin

L’esposizione lascia intuire con chiarezza una esigenza costante di Walter Benjamin: strappare all’oblio un pensiero in divenire e organizzarne il salvataggio. Emerge una costellazione in movimento di frammenti che formano, per così dire, il paesaggio di un intelletto che – come sappiamo – è di rara intensità. Benjamin consegnava regolarmente i suoi testi e note a diversi amici (tra i quali Gershom Scholem et Gretel Karplus) anche perché, dal 1933, avrebbe dovuto spostarsi continuamente. La sua vita, dall’esilio in Francia, ai periodi alle Baleari o in Danimarca, fino all’epilogo non gli ha dato altra possibilità che di “frammentare” un’immensa quantità di “materiale di pensiero.”

La mostra al MAHJ dispone una grande visione d’insieme di una delle figure chiave di tutto il pensiero critico e filosofico del Novecento.

Il percorso propone tredici tappe, tra le quali segnaliamo “Enigmi e giochi di parole“, “Figure grafiche” e “Micrografia“. Benjamin prestava un’estrema attenzione alla forma grafica dei manoscritti e a un’organizzazione che oggi potremmo chiamare “ipertestuale”. Schemi affascinanti e diagrammi raccordano migliaia di note sparse. Dal 1920 in avanti, poi, Benjamin mostra una predilezione per la micrografia: per un estremo risparmio di spazio che sembra accompagnare l’economia di espressione che – con gli anni – si fa sempre più acuta e densa.

Walter Benjamin, Archives: MAHJ, Musée d’art et d’histoire du Judaïsme di Parigi, dal 12 ottobre 2011 al 5 febbraio 2012

Page du carnet d’adresses parisien de Walter Benjamin, années 1930 - Proust et Kafka. Notes à propos de Franz Kafka, 1934 -

 

La valigia nera di Walter Benjamin non fu mai ritrovata, ma questa mostra ci lascia immaginare quanto potesse contenere: un mondo in pochi centimetri. Quel tipo di mondo che nessuna dittatura riuscirà mai, comunque, a sopprimere.

Walter Benjamin, Archives: MAHJ, Musée d’art et d’histoire du Judaïsme di Parigi, dal 12 ottobre 2011 al 5 febbraio 2012

Schéma pour l’Anthropologie – 1 page, Berlin, Akademie der Künste, Archives Walter Benjamin

CONTACT PRESSE :
Sandrine Adass
Téléphone : 01 53 01 86 67
Fax : 01 53 01 86 63
[email protected]ahj.org

À L’AKADEMIE DER KÜNSTE
Commissariat : Erdmut Wizisla avec Ursula Marx, Gudrun Schwarz, Michael Schwarz
Scénographie et réalisation : Simone Schmaus, Isabel Schlenther
AU MUSÉE D’ART ET D’HISTOIRE DU JUDAÏSME
Production et régie des oeuvres : Pascal Concordia
Assistante d’exposition : Virginie Michel
Conseiller scientifique auprès du MAHJ : Florent Perrier
Graphisme des documents de communication : c-Album

Walter Benjamin, Archives: MAHJ, Musée d’art et d’histoire du Judaïsme di Parigi, dal 12 ottobre 2011 al 5 febbraio 2012

Bertolt Brecht et Walter Benjamin, été 1934, Berlin, Akademie der Künste, Archives Bertolt Brecht

En partenariat avec :
France Culture, Libération, MK2 et Trois Couleurs

-

Conférences

 

􀅶 Mardi 18 octobre 2011 à 19 h 30

ACTUALITÉ ET MODERNITÉ

DE WALTER BENJAMIN

Par Bernd Witte, professeur à l’Institut d’études

germaniques — Heinrich-Heine-Universität

Düsseldorf, auteur notamment de Walter

Benjamin, une biographie (Éditions du Cerf, 1988).

Longtemps méconnue ou négligée, la pensée de

Walter Benjamin bénéficie aujourd’hui d’un

rayonnement international rare pour une oeuvre

aussi exigeante. Expliquer le paradoxe de cette

actualité, c’est revenir sur la modernité d’un auteur

qui jamais ne perdait de vue les enjeux politiques,

philosophiques ou esthétiques de son temps.

 

*

􀅶 Mercredi 26 octobre 2011 à 19 h 30

WALTER BENJAMIN ET

LA VIE LITTÉRAIRE FRANÇAISE

Par Anne Roche, professeur émérite de littérature

française à l’université d’Aix-Marseille I, auteur

des Exercices sur le tracé des ombres. Walter

Benjamin (Chemin de ronde, 2010).

Traducteur de Baudelaire, de Proust, Walter

Benjamin fut un critique écouté, écrivant

notamment sur Gide qu’il rencontra, sur Valéry ou

les surréalistes, Julien Green ou Péguy. En exil à

Paris, soutenu par Adrienne Monnier ou par de

rares revues (Cahiers du Sud, Europe), il tentera

de participer à la vie littéraire française, non sans

amertume de ne pouvoir accéder à une vraie

reconnaissance.

*

􀅶 Mercredi 9 novembre 2011 à 19 h 30

L’EXILÉ WALTER BENJAMIN

Par Jean Lacoste, essayiste, critique, traducteur

de Benjamin, auteur notamment de L’Aura et la

rupture. Walter Benjamin (M. Nadeau, 2003) et de

Walter Benjamin. Les chemins du labyrinthe

(Quinzaine littéraire-Louis Vuitton, 2005).

Juif fuyant l’Allemagne nazie, Walter Benjamin fut

aussi contraint au départ par ses écrits qui

l’identifiaient comme opposant au régime. Réfugié

à Paris, il y fut soumis à une vie précaire. Retracer

les étapes de son exil, ses différents séjours en

Espagne, en Italie ou au Danemark, ses relations

avec les autres exilés (S. Kracauer, A. Koestler),

invite à revenir sur la genèse de textes qui, tel les

Passages, forment le coeur de son oeuvre.

*

􀅶 Mercredi 30 novembre 2011 à 19 h 30

PARIS ET LES PASSAGES

PARISIENS DANS L’OEUVRE

DE WALTER BENJAMIN

Par Henri Lonitz, l’un des deux directeurs des

Archives T. W. Adorno, co-directeur de la nouvelle

édition critique des oeuvres et inédits de Walter

Benjamin (Suhrkamp, 21 vol.) et Florent Perrier,

responsable scientifique de l’édition française de

Walter Benjamin. Archives (Klincksieck, 2011).

Henri Lonitz et Florent Perrier travaillent ensemble

à la nouvelle édition du Livre des passages.

Aborder Paris et le Livre des Passages de Walter

Benjamin, c’est moins évoquer un objet de

prédilection pour le philosophe allemand ou les

traces de cette ville dans ses écrits que conter une

aventure intellectuelle qui a imprégné presque

toutes ses pensées à partir de 1927, le menant

d’une physiologie des passages couverts parisiens

au XIXe siècle à une réflexion capitale sur l’histoire

placée sous le signe de l’utopie.

*

􀅶 Mercredi 14 décembre 2011 à 19 h 30

LES TERRITOIRES DE WALTER

BENJAMIN : DE L’ENFANCE

BERLINOISE AUX FLÂNERIES

PARISIENNES

Par Jean-Christophe Bailly, écrivain, poète et

dramaturge, auteur de Panoramiques (Christian

Bourgois, 2010) co-responsable de la collection

« Détroits » chez le même éditeur, où ont été

édités de nombreux textes de Benjamin.

Arpenter la ville, apprendre à s’y perdre, fut tout

un art pour Walter Benjamin, baigné dans des

paysages urbains qu’il décrira avec passion. De

Paris à Moscou, des zoos aux marchés aux jouets,

autant de lieux, objets de rêveuses flâneries ou de

réflexions soutenues sur la nature des villes

modernes, autant de territoires ouverts à

l’investigation philosophique comme à l’écriture

littéraire.

Travail préparatoire au Franz Kafka (1934), Manuscrit

© Berlin, Akademie der Künste, Walter Benjamin Archiv

12

*

􀅶 Dimanche 8 janvier 2012 à 16 h

DANI KARAVAN

Conférence autour de Passages, sculpture

monumentale réalisée à Port-Bou par l’artiste entre

1990 et 1994 en hommage à Walter Benjamin.

« On m’a demandé un monument à Port-Bou en

hommage à Walter Benjamin, je préfère dire un

hommage. J’ai cherché le meilleur endroit, j’étais

vraiment hésitant. Et puis, j’ai pensé qu’il devait être

près du cimetière. Walter Benjamin n’était certes pas

venu à Port-Bou pour cela, pour y être enterré. Mais le

fait est qu’il y fut enterré, sans l’avoir voulu. J’ai

regardé autour de moi, j’ai vu ce tourbillon au pied de

la falaise, j’ai pensé : c’est vraiment l’histoire de cet

homme. Ce tourbillon a été le premier point de mon

projet…»

Dani Karavan

*

􀅶 Mercredi 11 janvier 2012 à 19 h 30

WALTER BENJAMIN

ET GERSHOM SCHOLEM

Par Pierre Bouretz, directeur d’études à l’École des

hautes études en sciences sociales (EHESS),

spécialiste de la philosophie judéo-allemande

contemporaine et du messianisme, dont le dernier

ouvrage paru dans ce domaine est Les lumières du

messianisme (Hermann, 2008).

D’une rencontre en 1915 naquit entre les deux

hommes une amitié durable, forte d’intenses échanges

épistolaires qui scandèrent des périodes de grande

complicité comme des moments de vive

incompréhension cristallisés autour de leurs rapports

divergents au judaïsme ou au communisme. De ces

discussions passionnées, de leur admiration

réciproque, leurs oeuvres gardent de vivantes traces.

*

􀅶 Mercredi 25 janvier 2012 à 19 h 30

PRÉSENCES DE WALTER BENJAMIN

DANS L’ART CONTEMPORAIN

Par Antonia Birnbaum, philosophe, maître de

conférences à l’université de Paris 8, qui a notamment

publié dans la collection « Critique de la politique »,

Bonheur Justice Walter Benjamin (Payot, 2009).

Si par ses réflexions sur la reproductibilité technique

de l’oeuvre d’art, Walter Benjamin a durablement

marqué les débats esthétiques de l’après-guerre,

nombre de ses écrits innervent aujourd’hui les

pratiques artistiques contemporaines. Du cinéma à

la photographie, des arts plastiques au multimédia,

les artistes prolongent et interrogent la démarche

singulière d’une pensée critique insatiable de

mouvement.


Potrebbero interessarti anche :

Ritornare alla prima pagina di Logo Paperblog

Possono interessarti anche questi articoli :

  • Amaro Gianduja di Walter Peirone

    Amaro Gianduja Walter Peirone

    Quando mi imbatto in romanzi d’esordio come questo Amaro Gianduja di Walter Peirone mi si apre il cuore e sento che il nostro paese ha ancora una speranza di... Leggere il seguito

    Da  Soloparolesparse
    CINEMA, CULTURA
  • Benjamin Bin Zhang

    è un artista cinese capace di donare la vita alle proprie tavole grazie a colori davvero vividi. Vive a Pechino e ha lavorato anche per la Marvel... nel video... Leggere il seguito

    Da  Gloutchov
    CULTURA
  • Walter

    Walter

    Mio caro papà, per disgraziate circostanze sono caduto prigioniero dei tedeschi. Quasi sicuramente sarò fucilato. Sono tranquillo e sereno perché pienamente... Leggere il seguito

    Da  Renzomazzetti
    CULTURA
  • RomaFictionFest 2011: omaggio a Walter Chiari

    RomaFictionFest 2011: omaggio Walter Chiari

    Quattro edizioni all’insegna della crescita costante di presenze, spettatori e gradimento hanno trasformato il RomaFictionFest nella principale manifestazione... Leggere il seguito

    Da  Taxi Drivers
    CINEMA, CULTURA
  • WALTER CHIARI - IL TEATRINO DI WALTER CHIARI vol 1 (1963)

    WALTER CHIARI TEATRINO (1963)

    [...] Ed ecco qui, caro Walter, il tuo primo disco, il primo della serie del tuo "Teatrino". Se mi volto indietro per ripercorrere col pensiero il cammino fatto... Leggere il seguito

    Da  Memories
    CULTURA
  • Benjamin Britten (un romanzo di formazione)

    Benjamin Britten è il compositore che io riconosco sempre. Anche quando non conosco o non ricordo quel che sto ascoltando, come l'altra sera il Nocturne su... Leggere il seguito

    Da  Spaceoddity
    CINEMA, CULTURA
  • Walter Salles

    Walter Salles

    Arte mortale (A Grande Arte, 1991) Terra Estrangeira (1996) Central do Brasil (1998) O Primeiro Dia (1998) Disperato aprile (Abril Despedaçado, 2001) City of Go... Leggere il seguito

    Da  Alejo90
    CINEMA, CULTURA